• Es-tu malade?!

La cyberdépendance, une maladie pour vrai?

On aime tous jouer aux jeux vidéos ou passer du temps sur les réseaux sociaux. Ce sont des outils qui nous rendent la vie plus facile, nous divertissent et nous permettent de communiquer. Mais il arrive parfois que cela devienne obsessionnel au point de devenir dangereux. Quand est-ce qu’il faut s’inquiéter? Comment éviter d’en arriver là? Faisons le point ensemble.


Difficile d’imaginer notre vie sans Internet ou téléphones intelligents. Ou même sans écrans tout court. Malheureusement on parle de plus en plus dans dangers de tout cela. L’idée n’est pas de cesser toute connexion, ce serait impossible et vraiment dommage! Mais peut-on doser notre utilisation pour qu’elle reste saine?


Une dépendance comme les autres


Avant tout, mettons-nous d’accord sur ce qu’on entend par cyberdépendance. Il s’agit d’«un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables ».


Les chercheurs estiment qu’environ 1,5 à 2 % de la population souffre de cyberdépendance. À cela s’ajoutent les 18 % qui seraient «à risque». C’est-à-dire qu’ils commencent à subir les conséquences d’un jeu excessif dans leur vie : fatigue, irritabilité, conflits dans la famille etc.

Au Québec, c’est près d'un adolescent sur cinq qui admet perdre le contrôle de sa consommation d'internet. Si on considère que les gens passent en moyenne 25 heures par semaine sur Internet, cela signifie que les jeunes qui souffrent de cyberdépendance peuvent y consacrer de 40 à 60 heures. Tu trouves cela exagéré? fais l’exercice d’aller voir ta consommation d’écran sur ton cellulaire. Tu vas voir : c’est assez surprenant.


Quels sont les risques?


Malheureusement la cyberdépendance, comme les autres dépendances, engendre de la souffrance. On parle par exemple de perte de motivation, de fréquents de conflits à la maison ou avec ses amis, de désintérêt pour les activités sociales et familiales, d’une humeur maussade, d’une attitude négative, et même d’une négligence de l'hygiène personnelle etc.


Des techniques pour nous rendre dépendants


Sache que ceux qui conçoivent les jeux ou applications ont des techniques très sophistiquées pour nous rendre accros. Le même genre de technique que celles utilisées dans les casinos. Les jeux par exemple nous font nous sentir importants. On joue un rôle et ça déforme la réalité. Parfois la vie virtuelle devient beaucoup plus confortable que la vie réelle. Ils jouent sur noter estime, nos frustrations, nos peurs de manquer quelque chose d’important. ils créent sans cesse de nouvelles quêtes pour garder notre intérêt et font en sorte que jamais on ne gagne ni ne perde vraiment.


Les réseaux sociaux eux aussi ont leurs techniques : on nous met dans un état de flow constant avec des possibilités de défilement infini, des notifications incessantes ou des vidéos qui démarrent automatiquement.


Garder le contrôle


Évidemment, il est important d’être vigilant, comme avec l’alcool par exemple. Le principe reste d’ailleurs le même : savoir pourquoi on consomme. comment on le fait et définir notre cadre d’utilisation.


Si tu te rends compte que tu es en état de manque lorsque tu n’as pas accès à Internet ou à tes jeux vidéos, si tu as besoin de tout le temps augmenter ta consommation pour te satisfaire ou que tu commences à avoir des problèmes relationnels avec les autres, à ne plus être capable de suivre tes cours ou de garder un emploi, il est important d’en parler avec tes proches et d’aller consulter pour faire le point.


Heureusement, être en contact avec ses amis sur Facebook, suivre des comptes qui nous inspirent sur Instagram ou jouer quelques heures à un nouveau jeu sont des pratiques tout à fait normales. Et autant profiter de tout ce que les technologies nous apportent!



Tu as besoin d'aide? Ils sont toujours là pour toi : https://teljeunes.com


Tu veux tester ta consommation ? https://www.miditrente.ca/fr/billet/votre-jeune-est-il-cyberdependant


Tu veux t'informer?

https://www.tvanouvelles.ca/2018/10/25/je-dans-lenfer-de-la-cyberdependance

https://www.actualites.uqam.ca/2019/cyberdependance-un-profil-complexe

https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201905/11/01-5225719-un-adolescent-sur-cinq-vulnerable-a-la-cyberdependance.php

https://lactualite.com/societe/accros-aux-ecrans/